• Accueil
  • > Recherche : paris blanc pierre coran
( 22 février, 2015 )

Sommaire

1-      Rutebeuf  (1245-1285)    

-      Le dit des ribauds de grève                                          

2-      François Villon (né vers 1434-après 1463)   

-      Ballade des femmes de Paris    

3-      Clément Janequin (1480-1558) 

-      Voulez vous ouïr les cris de Paris (extrait)

4-      Joachim du Bellay (1522-1560)                            

-« Depuis que j’ai laissé mon naturel séjour… »

- Si tu m’en crois, Baïf, tu changeras Parnasse

5-      François Maynard (1582-1646)          

-          Quand doi-je quitter les rochers

-          Adieu Paris, adieu pour la dernière fois                 

6-      Paul Scarron (1610-1660)

-          Sonnet sur Paris                                      

7-      Isaac de Benserade (1613-1691)

-          Sur la ville de Paris                          

8-      Molière (1622-1673)         

-          « Si le roi m’avait donné… »                                     

9-      Boileau (1636-1711)     

-          Les embarras de Paris   

-          Chant premier   

-          Discours au roi                         

10-  Claude Le Petit (1638-1662) 

-          Paris ridicule                 

11-  Marc-Antoine-Désaugiers (1772-1827)

-          Tableau de Paris à cinq heures du matin

-          Paris en miniature

12-  Alfred de Vigny (1797-1863) 

-          Paris                            

13-  Victor Hugo (1802-1885)     

-          A l’Arc de Triomphe, (extrait)

-          Paris incendié (extrait)

-          Jours de fête au environ de paris

-          Paris bloqué  

-          Jolie femmes

-          Les forts

-          Tu rentreras comme Voltaire

-          La sortie                            

14-  Charles Sainte-Beuve (1804-1869) 

-          La voilà, pauvre mère, à Paris arrivée…

-          Pour un ami

15-  Gérard de Nerval (1808-1855)

-          Notre Dame de Paris

-          Une allée au Luxembourg

-          Le coucher de soleil

-          Gaieté

-          1er janvier                      

16-  Alfred de Musset (1810-1857)         

-          Sonnet : « Que j’aime le premier frisson d’hiver … »

-          Conseil à une parisienne               

17-  Charles Baudelaire (1821-1867)         

-          Le cygne, Tableaux Parisiens

-          Les sept vieillards

-          Le crépuscule du matin             

18-  Charles Cros (1842-1888) 

-          « La maison est démolie…)

-          Déserteuses

19-  François Coppée (1842-1908)

-          Sur la tour Eiffel (extrait)

-          « C ‘est vrai, j’aime Paris d’une amitié malsaine… »

-          A Paris, en été, les soirs sont étouffants…

20-  Paul Verlaine (1844-1896) 

-          Un peu de bâtiment

-          Croquis Parisiens

-          Paris

-          Nouvelles variations sur le point du jour                                 

21-  Jean Moréas (1856-1910) 

-          Belle lune d’argent…

-          Le coq chante là-bas ; un faible jour tranquille

22-  Jules Laforgue (1860-1887)      

-          Ballade de retour

-          La petite infanticide

-          Dans la rue

-          Locution des Pierrots                         

23-  Gustave Charpentier (1860-1956) 

-          Louise

24-  Max Jacob (1876-1944)         

-          « A Paris… » (extrait)                      

25-  Guillaume Apollinaire (1880-1918)       

-          Le musicien de Saint-Merry

-          Le pont Mirabeau

-          « Salut monde… »

-          Voyage à Paris          

26-  André Salmon (1881-1969) 

-          Rue St Jacques

-          Un poète se promène

27-  Blaise Cendras (1887-1961)

-          Contrastes

-          Tour

28-  Paul Eluard (1895-1952)

-          Rêve

-          Courage

-          Dans Paris

29-  Maurice Carême (1899-1978)

-          La tour Eiffel

-          La souris de Paris

30-  Robert Desnos (1900-1945)      

-          Coupet de la rue de Bagnolet

-          Quartier Saint- Merry                      

31-  Jacques Prévert (1900-1977)          

-          Le jardin

-          Paris at night

-          Immense et rouge

-          Chanson de la seine                

32-  Raymond Queneau (1903-1976) 

-          Le petit peuple des statues

-          Cris de Paris

-          La rue Galilée

-          L’Amphion

-          Mon beau Paris                    

33-  Jean Tardieu (1903-1995) 

-          Le matin des oiseux

-          Ce qui n’est pas

-          La Seine de Paris

34-  Henri Calet (1904-1956)

-          De ma lucarne (extrait)

35-  Paul Valet (1905-1987)

-          Soir de Paris

36-  André Frénaud (1907-1993)

-          Suite de Paris

37-  Alain Debroise (1911-1999) 

-          Tour Eiffel

38-  George-Emmanuel Clancier (né en 1914)

-          Paris espère

-          Un jeune hiver se levait sur Paris

39-  Luc Bérimont (1915-1983)

-          Je donne pour Paris

40-  René Guy Cadou (1920-1951)

-          « Pourquoi vous n’allez pas à Paris ? »

41-  Jacques Charpentreau (né en 1928)

-          C’est place de la Concorde à Paris

42-  Jacques Réda (né en 1929)

       – « L’ombre monte à la Butte aux cailles »

43-  Jacques Roubaud (né en 1932) 

-          Les rues de Paris (extrait)

-          « le Paris où nous marchons »

44-  Pierre Coran (né en 1934) 

-          Paris blanc

45-  Louis Aragon (1939-1982)        

-          Complainte de Robert le diable 

-          Paris           

46-  Henri Thomas (1939-1993) 

-          « Dans mon souvenir je vois… »

47-  Jean Claude Lemesle (né en 1945) 

-          Paris la nuit

-          Mon Paris

-          Mon Paris la nuit

( 19 février, 2015 )

Pierre Coran (né en 1934)

Pierre Coran écrit ses premiers textes rimés à l’âge de 9 ans. Le poète sera instituteur, directeur d’école, puis professeur d’histoire de la littérature au Conservatoire royal de Mons.

 

Pierre Coran (né en 1934)  400px-Eiffel_Tower_under_snow_from_Palais_de_Chaillot_2013-01-20_n02

Paris blanc

La neige et la nuit Tombent sur Paris,

À pas de fourmi.

Et la ville au vent Peint l’hiver en blanc,

À pas de géant.

La Seine sans bruit Prend couleur d’encens

Et de tabac gris. À l’hiver en blanc,

Le temps se suspend, À pas de fourmi.

À pas de géant Tombent sur Paris La neige et la nuit.

 

J’ai bien aimé ce poème de Pierre Coran, il est simple, court et amusant.

|