( 18 février, 2015 )

Max Jacob (1876-1944) Surréalisme

Né dans une famille juive à Quimper, il se lie avec Apollinaire et Picasso, fréquente Montmartre. Converti au catholicisme, son mysticisme s’accroît avec la guerre. Arrêté en 1944 par la Gestapo, il meurt eu camp de Theresienstadt. Citons, Le Cornet à dés et Le Laboratoire central.

 Max Jacob (1876-1944) Surréalisme  220px-Jacob,_Max_(1876-1944)_-_1934_-_Foto_Carl_van_Vechten,_Library_of_Congress

 

A Paris 

A Paris

Sur un cheval gris ;

A Nevers

Sur un cheval vert ;

A Issoire

Sur un cheval noir.

Ah ! Qu’il est beau ! Qu’il est beau !

Ah ! Qu’il est beau ! Qu’il est beau !

 

Poème court, simple et surréaliste voir très surprenant. 

Pas de commentaires à “ Max Jacob (1876-1944) Surréalisme ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|