( 18 février, 2015 )

Jacques Réda (né en 1929)

Grand amateur de jazz et arpenteur inlassable de Paris, il collaboré à plusieurs revues poétiques et musicales et dirigé La Nouvelle Revues Française de 1987 à 1995. Il a obtenu le Grand Prix de Poésie de la Ville de Paris en 1984 et Grand Prix de l’Académie française en 1997.

Jacques Réda (né en 1929) AVT_Jacques-Reda_6702

 

« L’ombre montre à la Butte-aux-Cailles »

«Vers six heures, l’hiver, volontiers je descends l’avenue à gauche, par les jardins…» Ensuite, de Belleville à Passy, de Montmartre à la Butte-aux-Cailles, d’Antony à Saint-Ouen, il n’y a plus qu’à se laisser guider par les pas et les mots d’un promeneur tour à tour (ou ensemble) nuageux, curieux, inquiet, hilare, furibond, tendre, ahuri, à travers les arrondissements et banlieues de Paris qui éclatent, agonisent ou résistent encore sur leurs secrets. Et puis au-delà, dans les campagnes où le réseau intelligent des rails épouse l’équilibre et les fuites du paysage, vers une petite route de Bretagne, une pâtisserie à Vienne, les ponts de Fribourg. Mais toujours au rythme de la marche ou des trains, imitant le rebond plein d’espoir de labasse ambulante, en jazz, sur bon tempo. Sans cesse on repart, on recommence, cherchant de halte en halte le pourquoi sans réponse, le comment à la fois lyrique et familier de ce mouvement, pareil au monde lui-même qui resurgit sans cesse…

 

J’aime la ferveur espiègle de Réda.

 

 

Pas de commentaires à “ Jacques Réda (né en 1929) ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|